Langues et culture de l'Antiquité

Odyssée bruxelloise

Par FRANCOIS SORET, publié le dimanche 16 novembre 2014 13:47 - Mis à jour le mardi 18 novembre 2014 20:44

Musée du Cinquantenaire

 

       Le vendredi 7 novembre, il est encore tôt lorsque nos vaillants hellénistes et latinistes de tous niveaux * du lycée Mariette affrontent la pluie, le vent et la fatigue pour le départ vers Bruxelles, sous des auspices apparemment peu favorables...    

 

 


 

    Toutefois les dieux ne semblaient finalement pas mécontents de ce voyage : un peu avant onze heures, les élèves découvraient le Musée du Cinquantenaire - qu’ils avaient presque pour eux seuls -, et ses riches collections parmi lesquelles ils ont pu errer à leur bon gré : à la Grèce et à la Rome antiques s’associaient, pour le plaisir des yeux, l’Égypte, la Mésopotamie, l’Iran, l’Anatolie, la Chine, la Thaïlande, la Corée, l’Inde, et encore l’Amérique du Sud pré-colombienne, et même l’Île de Pâques !


   

 

 

 

 

 

 

    Après un déjeuner bien mérité et revigorant, un périple quasi homérique conduisit nos héros, en métro, dans le centre ville de Bruxelles, pour un quartier libre un peu trop court - parfois même sportif, voire olympique - durant lequel leur sens de l’orientation a été fortement mis à contribution, sous un beau ciel bleu et la douceur du soleil bruxellois.
        Il leur restait ensuite à découvrir, pour certains, le Musée des Instruments de Musique, pour une balade au son de l’aulos dans le magnifique bâtiment Old England de style Art nouveau, et construit en 1899 ; pour les autres, le Musée Magritte, où ils ont découvert une belle collection de tableaux du peintre surréaliste, qui a vécu une longue partie de sa vie à Bruxelles.

                     
   

 

 

 

 

 

 

    Mais il était déjà temps de repartir : un dernier passage sur la Place Royale, puis une lente traversée sur le Styx des embouteillages du vendredi soir (plus d’une heure pour sortir de Bruxelles !), et enfin le long trajet de retour, émaillé de rires et aussi ( o tempora o mores !) de révisions diverses, des maths à l’histoire, en passant par les participes grecs...
        Et si la pluie et l’orage accueillent les voyageurs fourbus arrivés à destination, impatients de regagner leurs pénates, ils n’auront cependant pas gâché une journée réussie. Rendez-vous est donné l’an prochain, pour Paris et le Louvre !

    Tous nos remerciements vont à madame Crendal et à monsieur Boulekouane, pour nous avoir si agréablement accompagnés !


Mme Chevalier-Choisy, M. Collart, M. Soret, professeurs de Lettres classiques.


* même si, malheureusement, seuls quelques latinistes de seconde ont eu la possibilité de participer, sur les cinquante-huit élèves présents

Pièces jointes
Aucune pièce jointe